Stylus phantasticus

Ou Petites curiosités harmoniques d’un 17ème siècle inventif

Par la Société de Musique Ancienne de Nice

En collaboration avec l’Ensemble Arparla

PROVIDENCE

DURÉE : 1H15

TARIF: 8/ 10 €

 

 

Pablo

 

samedi 13 mai, 20h30 - RÉSERVER

 

 

Au cours du XVIIe siècle, la musique instrumentale s’émancipe et devient un genre à part entière. Beaucoup de règles et d’entraves sont brisées. La dictature de la polyphonie vocale est terminée. Les instruments, si longtemps méconnus, sont désormais à l’honneur et engendrent toute une littérature nouvelle d’un raffinement extrême. Ne se contentant plus d’accompagner la musique vocale, la musique instrumentale ne tarde pas à élaborer ses propres structures, adaptées à leurs possibilités techniques et expressives. Du contrepoint à l’harmonie, le XVIIe siècle avec ses compositeurs navigue entre tradition et invention. Ainsi naissent en Europe, fantaisies chromatiques, caprices et stylus phantasticus, style par lequel les musiciens allemands et autrichiens du XVIIe siècle ont donné libre cours à leur imagination au service de la virtuosité et de leurs émotions.

Œuvres de Frescobaldi, Rosenmüller, Buxtehude, Purcell